03 Couté bâton en main (plan américain)
Trees
Trees my great site Trees
Trees

Un parcours entre nature et culture

IMGP0023 IMG2060 IMG2066

 

En savoir plus…

Home
Home1

Ce que l'on appelle « L’Itinéraire Gaston Couté » est le chemin qu’empruntèrent Gaston Couté (1880-1911) et son ami, Maurice Lucas, dans la fin de l’été 1899, pour se rendre à pied, de l’Orléanais, à l’autre bout de la région Centre, Gargilesse dans le Berry, via Blois, Romorantin, Vierzon, Bourges, Issoudin, Châteauroux, et ceci afin de se retrouver, entre amis. Quelques 370 kilomètres, avec pour seul bagage une paire de souliers de rechange, un bâton de pèlerin et de quoi écrire pour l’un et de quoi dessiner pour l’autre, avec l’arrière pensée d’assurer avec ce bagage les frais du voyage.

De nos jours, l’Itinéraire Gaston Couté constitue, avant tout, un hommage à un poète d’exception, mort prématurément à 30 ans, après avoir écrit une œuvre très conséquente : « La Chanson d’un gâs qu’a mal tourné », laquelle n’a pas encore la place qu’elle mérite. Cent ans après la mort du poète, cette œuvre reste pourtant d’une grande actualité, prenant le parti des déshérités, prônant la liberté, l’égalité, la fraternité, mais aussi le rejet des hypocrisies et des injustices. Rien que des thèmes qui sont autant de vertus plus que jamais nécessaires à la société moderne. Ses poésies sont aussi un acte de foi envers la Nature et ses lois.

L’Itinéraire Gaston Couté est, ainsi, un parcours de mémoire entre nature et culture. Au cœur de la région Centre, cet itinéraire est de nature à constituer aussi un lien dans l’espace, à orientation nord-sud, mêlant, de la Loire à la Creuse en passant par la Sologne, des caractéristiques régionales très différentes. Un chemin qui traverse 4 départements : le Loiret, le Loir-et-Cher, le Cher et l’Indre-et-Loire.

Ce parcours au vent du ch’min se veut, une invitation au voyage, un moment de liberté, synonyme de lien humain, entre randonneurs, visiteurs et populations locales et entres associations et communes qui auront uni leurs initiatives en ce sens. Il s’agit de créer, autant que faire se peut, à chacune des étapes, une animation culturelle autour de cette œuvre, grâce à un partenariat entre randonneurs et intervenants culturels.

Il ne faut pas grand-chose pour se lancer. Un pied devant l’autre… Et recommencer !

Itinéraire jaune IGC030
Home1a
Home1a1
Home1a1a
Home1a1a1a1a
Home1a1a1
Home1a1a1a
Home1a1a1a1
Home1a1a1a1a1
Home1a1a1a1a1a
Home1a1a1a1a1a1
Home1a1a1a1a1a1a
Home1a1a1a1a1a1a1

L'Itinéraire Gaston Couté se déroule, conformément à la vision du poète, entre nature et culture, empruntant les chemins de pleine nature, en évitant autant que faire se peut le macadam, sauf à considérer le passage obligé par les villes étapes de l'Itinéraire et qui sont au nombre de 22. Mais même dans ce cas, sont privilégiées les coulées vertes qui comme à Châteauroux permettent d'éviter les trottoirs de la ville pour traverser en bordure d'un cours d'eau, d'un lac comme à Bourges, en tous cas au sein d'un espace arboré.

Le chemin proposé est segmenté en tronçons qui sont publiés et donc accessibles en ligne sur openrunner.com en en mentionnant pour la recherche le sigle IGC. Ces tronçons numérotés de 1 à 21 sont repérables par une étiquette et un tracé de couleur verte, une fois rendu sur la carte (Google ou IGN au choix) recherchée. Il reste à ce moment la possibilité de gagner en précision en effectuant un grossissement à l'aide des échelles figurant comme outil sur la carte même.

L'inauguration de l'Itinéraire Gaston Couté s'est faite au cours de l'été 2011. Plus précisément, le départ s'est fait le 25 juin 2011, 9 heures du matin, au Bardon, petite bourgade du Loiret (tronçon 1) La marche a évolué durant le ouiquende du 25/26 juin 2011 jusqu'à la Commune de Meung-sur-Loire après passage et spectacle dans la commune de Saint-Ay le samedi soir.

C'est ainsi de ouiquende en ouiquende s'est déroulé le parcours en totalité (en moyenne 30 à 40 Km par ouiquende de 2 ou 3 jours) pour cette phase d'inauguration destinée à commémorer le centenaire de la disparition du poète. Le terme de la marche a été atteint fin août à Gargilesse-Dampierre dans l'Indre.

Chaque ouiquende offrait aux marcheurs comme à la population locale rencontrée des événements culturels autour de l'œuvre du poète ; les principales, surtout les samedis soir dans les villes étapes les plus conséquentes.

Home1a1a1a1a1a1a1a
Home1a1a1a1a1a1a1a1
Home1a1a1a1a1a1a1a1a
Home1a1a1a1a1a1a1a1a1
Home1a1a1a1a1a1a1a1a3
Home1a1a1a1a1a1a1a1a2
pinkflowersmall1a1a1a1a1a1a1a1a2a